Note des conseillers du commerce extérieur de la France

JPEG

CCEF des Etats-Unis
Section de Nouvelle Angleterre
Activité économique au second semestre 2011
Boston, 2 mars 2012



Engagé en 2010, le mouvement de croissance a fait long feu en fin second semestre 2011, venant contredire la plupart des prévisions. Pour 2012, l’activité économique américaine sera en faible hausse, laissant la place à un niveau de chômage élevé qui ne descendra pas probablement pas en deçà du seuil de 8%, quels que soient les scénarios économiques.

Dans ce contexte, l’inflation se stabilisera à moins de 2%. C’est la première fois depuis la crise de 1929 que l’Amérique vit un tel scénario de crise prolongée sur fond de mondialisation, d’interrogations sur sa gouvernance économique et d’incertitudes sur un modèle qui a fait sa prospérité. En 2012, le déficit budgétaire et le poids de la dette vont restreindre la marge de manœuvre des pouvoirs publics pour relancer l’économie ou pour identifier de nouvelles sources de croissance.

Région prospère, la Nouvelle Angleterre confirme son assez bonne santé économique grâce à son insertion réussie dans l’économie de la connaissance. L’activité et le chômage évoluent dans la bonne direction. La plupart des indicateurs montre que la Nouvelle Angleterre fait mieux que la moyenne du pays.

Cette situation est notamment liée au dynamisme des industries de la santé et de l’informatique. La section CCEF relève un nouveau phénomène susceptible de modifier la donne énergétique aux E.-U. : la montée en puissance du gaz naturel et l’émergence du gaz de schiste. Autre point : les E.-U. devront prochainement investir dans les infrastructures de transport d’électricité.

Pour lire la suite, cliquez ici :

PDF - 319.7 ko
CCEF des Etats-Unis - Activité économique au second semestre 2011

Dernière modification : 14/03/2012

Haut de page