01/03 : Le Consul général ouvrira le 1er Workshop du MIT dédié à la physique urbaine [en]

Le 1er mars, à 8:30 am, au MIT Media Lab, Valéry Freland, Consul général de France à Boston, prononcera l’adresse inaugurale du 1er Workshop du MIT consacré à la physique urbaine. Organisé par ², l’Unité Mixte de Recherche franco-américaine MIT-CNRS, en partenariat avec TheCamp, le workshop se concentrera sur l’analyse des différentes voies envisagées pour rendre les villes du futur plus résiliantes, efficientes et durables.

JPEG

Au travers du prisme de la physique statistique, et avec l’aide de nouvelles technologies comme la télédétection, des intervenants issus du <MSE>², de NYU-CUSP, de TheCamp, de Polytech’Marseille or encore du MIT-CEE viendront expliquer au public pourquoi il est d’une importance capitale que nous nous départissions de notre vision actuelle, imparfaite et peu fondée, des villes, afin d’être en mesure de mieux affronter les problèmes posés par le climat, le trafic et la conservation de l’énergie et des ressources. C’est la raison pour laquelle ce workshop réunira des experts issus d’observatoires urbains, comme ceux de l’initiative française TheCamp, et des théoriciens capables de construire des modèles à partir de ces observations, comme Philippe Dumas, le spécialiste français de nanoscience, qui dirige également Polytech’Marseille, ainsi que des représentants officiels de premier ordre, en mesure de rendre public et de faire advenir ce genre d’initiatives audacieuses, comme – bien évidemment – le Consul général de France à Boston, Valéry Freland.

L’événement commencera à 8:30 am, après une séance de 30 minutes d’inscription et de networking, avec l’adresse inaugurale du Consul général, et sera organisé autour de quatre thèmes : les défis urbains (Urban Challenges), la mobilité (Mobility), l’énergie et le climat (Energy and Climat), et la question de l’homme (Human Aspects). Une réception, prévue à 7:00 pm, clôturera le workshop.

Où : MIT Media Lab E14-674, 75 Amherst St, Cambridge, MA 02139
Quand : March 1, 8:00 am – 7:00 pm
Pour vous inscrire, suivez ce lien.
Organisé par le <MSE>², le CNRS et MIT Energy Initiative en partenariat avec TheCamp.
Programme complet ci-dessous :

PDF - 331.3 ko

À propos du workshop : portée et objectifs

De nos jours, la moitié des êtres humains environ évoluent dans un environnement urbain et ce chiffre, d’ici le second XXIe siècle, devrait attendre 80%. L’Amérique du Nord est d’ores et déjà urbanisée à 80%, un pourcentage qui atteindra 90% en 2050. Les villes, désormais, se doivent d’être efficientes, résiliantes et durables, et de se préoccuper de la qualité de vie de leurs habitants.
Afin d’atteindre ces objectifs, il convient de comprendre les différents processus et phénomènes qui déterminent le fonctionnement des villes. C’est pourquoi ce workshop s’attaquera notamment aux problèmes posés par le climat, le trafic, et la conservation de l’énergie et des ressources. L’UMR MIT-CNRS estime que les concepts de la physique statistique peuvent nous aider à dépasser notre vision actuelle, imparfaite et peu fondée, des villes. De nos jours, les nouvelles technologies permettent aux capteurs de faire l’acquisition d’un nombre pléthorique de données dans une résolution spatiale et temporelle élevée sur la lumière, la température, le vent, la pollution, les flux de trafic, et même d’acquérir des informations sur le lieu, l’activité et la physiologie des êtres humains. La télédétection offre également de nouvelles possibilités : les instruments de mesure installés au sommet d’immeubles peuvent désormais assurer le suivi et la surveillance d’images visibles, infrarouges et radar, et, de ce fait, constituent des sources précieuses d’acquisition de données expérimentales. L’analyse statistique de ces données peut aider à construire des modèles à mêmes de décrire ces observations et de les expliquer, capables, en somme, de nous fournir une meilleure compréhension des processus à l’œuvre dans les villes afin de mieux les optimiser.

L’objectif de ce workshop est de réunir des experts issus d’observatoires urbains collectant différentes données au sein des villes, et des théoriciens capables de construire des modèles fondés sur ces donnés, d’en déduire des lois et des concepts susceptibles d’être appliqués en urbanisme. Au moyen d’une stratégie "par analogie", l’UMR MIT-CNRS espère être en mesure d’appliquer avec succès les concepts de la physique statistique, opératoires à faible échelle, à celle bien plus vaste des villes, en comptant sur une correspondance de résultats aux deux niveaux afin de pouvoir adéquatement transférer les analyses microscopiques à l’échelle des villes.

Intervenants

  • Valery Freland (Consul General of France, Boston)
  • Edith Ackermann (MIT)
  • Milad Aghamohamadnia (NYU-CUSP)
  • Mehdi Akbarian (MIT-CEE)
  • Jean-Paul Bailly (TheCamp, Aix-Marseille, France)
  • Yaneer Bar-Tam (MIT & New England Complex Systems Institute)
  • Johan Bencivenga * (TheCamp, Aix-Marseille, France)
  • Luis Bettencourt (Santa Fe Institute)
  • Eric Burkel (TheCamp, Aix-Marseille, France)
  • Frédéric Chevalier (TheCamp, Aix-Marseille, France)
  • François Creton (TheCamp, Aix-Marseille, France)
  • Greg Dobler (NYU CUSP)
  • Philippe Dumas (Marseille Polytechnique)
  • Masoud Ghandehari (NYU-CUSP)
  • Filip Gluszak (TheCamp, Aix-Marseille, France)
  • Marta Gonzalez (MIT-CEE)
  • Thomas Houdaille (TheCamp, Aix-Marseille, France)
  • Brian Vant Hull (City University of NY)
  • Andreas Karpf (NYU-CUSP)
  • Constantine Kontokosta (NYU-CUSP)
  • Paul Molga (TheCamp, Aix-Marseille, France)
  • Christoph Reinhart (MIT, Head Sustainable Design Lab)
  • Michael Schreckenberg (University Duisburg, Germany)
  • Jake Sobstyl (MIT-CEE)
  • Olivier Tresquet * (TheCamp, Aix-Marseille, France)
  • Bernd Widdig (Director of international affairs, MIT)

Dernière modification : 25/02/2016

Haut de page